Ras al-Qantara

Liban | Royaume de Jerusalem

Visites : 2006, 2008


Toponymes connus

  • Ras al-Qantara - Rās al-Qanṭara / رأس القنطرة Arabic Contemp.
  • Dahr el Borj Arabic Contemp.
  • Burj al-Khader Arabic
  • Bordj el-Khodr Arabic

Description

Français

Histoire

La tour de Ras al-Qantara, comme d’autres le long du littoral libanais et syrien, défends un petit mouillage, situé au nord de l’ancienne localité de Sarepta. Si l’emplacement exact de cette cité médiévale reste incertain, son histoire est mieux connue et on peut penser que le petit port défendu par la tour de Qantara eut approximativement le même sort et tomba aux mains des mamelouks entre 1260 et 1291.

Description

La tour est installée à l’extrémité d’un bras de terre étroit aux parois érodées et abruptes, s’avançant d’est en ouest dans la mer. Ce promontoire plat d’environ 5 mètres de haut abrite, par le nord, un mouillage au faible tirant d’eau. La tour, installée à son extrémité, face à la mer, est malheureusement très ruinée.

Mis à part de gros blocs de maçonnerie effondrés, seule une partie de la première assise est toujours en place. L’appareil employé est de taille moyenne et utilise de la pierre locale. Un programme régulier de mise en boutisse est facilement reconnaissable.

La technique de taille des pierres toujours en place semble attester d’un travail Franc.